Consommation

10 conseils pour consommer responsable

Que ce soit sur internet, en grande surface où près de chez vous, voici 10 conseils pour consommer responsable et pourquoi pas devenir un consom’acteur. Consommer mieux c’est souvent une question de bon sens, ça s’apprend et ça peut même devenir une véritable philosophie de vie.

1. Consommer mieux et moins

La qualité de ce que nous consommons est au cœur des préoccupations actuelles. Et quand on pense qualité dans la consommation alimentaire on pense tout d’abord à notre santé. Toutes les études le prouvent, manger mieux réduit considérablement tous les risques qui influent sur notre corps et notre bien être. Mais nos exigences quant à la qualité ne peuvent pas se restreindre à l’alimentation. Que se soit dans la mode, l’ameublement, la déco ou la High-Tech, consommer mieux est aussi porteur de sens. On parlera alors des modèles slow, de labels, de qualité des matières premières et de leur exploitation dans de bonnes conditions environnementales et sociales. Consommer mieux est un acte fort et une décision importante. A titre d’exemple choisir des vêtements en fibre recyclée ou en coton bio revêt une véritable posture de consom’acteur.

Consommer mieux d’accord mais consommer moins aussi !

Fini au gaspillage ! Tout consommateur responsable devrait acheter uniquement ce dont il à besoin. Lorsque l’on connait l’impact de notre consommation quotidienne sur les ressources naturelles et sur l’environnement (lire notre article : Combien faut-il d’eau pour produire…) et que l’on considère ce qui est jeté, il devient évident que la bonne pratique consiste à consommer moins. Faire ses courses avec une liste préétablie sans succomber aux sollicitations du mass market est déjà un bon début et vous ferez certainement de belles économies.

Pour aller plus loin lire : Slow fashion, ce nouveau modèle qui incite à consommer mieux.

Pour consommer mieux et moins

Préférez la qualité à la quantité
N’acheter que ce dont vous avez besoin
Réfléchissez à l’impact environnemental et humain de votre achat

2. Consommer local

On ne le dira jamais assez, consommez local autant que possible, sans intermédiaire, directement auprès des producteurs si vous le pouvez. Cela demande un effort mais de plus en plus de distributeurs et de producteurs mettent à votre disposition des espaces de vente au plus près de chez vous. Les AMAP, Les Ruches et les paniers à la ferme sont tout à fait indiqués.

Consommer local c’est aussi choisir des produits de votre région. C’est le principe du locavorisme qui consiste à ne consommer que des produits fabriqués dans un rayon de moins de 200 km. De plus, consommer local contribue à maintenir l’emploi sur le territoire et ça aussi ça a du sens (lire notre article : consommer local tout le monde y gagne). Préférez donc une pomme produite dans la campagne proche à une mangue Indienne.

Enfin, consommer local c’est aussi faire de moins longs trajets en voiture et donc limiter votre empreinte carbone, ce qui est pas négligeable.

Pour consommer local

Acheter en circuits courts
Éviter les déplacements
Consommez des produits régionaux

3. Consommer des produits plus écologiques

Cela va de soi, consommer des produits issus de filières certifiées respectant l’environnement ou la biodiversité est un acte responsable. Prendre en compte le bilan carbone des produits et préférez ceux qui ont l’impact le plus faible fait partie de la démarche globale du mieux consommer.

Acheter de préférence des produits bio qui préservent la qualité des sols, des eaux, de l’air et évitent de façon générale les pollutions, la déforestation et l’épuisement des ressources naturelles.

Question de bon sens, ne consommez que des produits de saison. Leur production s’adapte au cycle de vie des plantes et non au notre et sont ainsi moins consommateurs d’eau, d’électricité, de produits phytosanitaires, etc…

Pour consommer plus écologique

Préférez les produits bio
Consommer des produits à faible bilan carbone
Acheter des produits de saison

4. Lire les étiquettes des produits

Cela peut paraître évident, mais les étiquettes de nos produits recèlent un bon nombre d’informations qui peuvent guider nos intentions d’achat. Les nouvelles normes en vigueurs obligent les fabricants à indiquer la composition du produit, son origine, la déclaration nutritionnelle pour les produits alimentaires ou la consommation énergétique pour les produits électriques, les allergènes, etc.

Ainsi difficile de passer à côté d’un produit qui contient de l’huile de palme ou des produits réputés dangereux pour l’homme ou l’environnement. Aujourd’hui fleurissent beaucoup d’applications permettant de donner un score au produit en scannant simplement un code barre, mais avec un peu de pratique un simple coup d’œil sur une étiquette suffit à en comprendre les informations essentielles.

Après avoir lu les étiquettes

Consommez les produits les moins transformés
Préférez des produits peu énergivores
Achetez des produits exempts de composants dangereux

5. Faire soi-même

Le fait maison ou le do it yourself (DIY) revient à la mode alors n’hésitez plus à faire vous même. Pas besoin d’avoir un sens aiguë de la cuisine ou du bricolage pour prendre sa consommation en main.

Faire ses propres gâteaux est à la portée de tous et permet toujours d’en maîtriser la composition. Cela peu en plus s’avérer ludique si le moment de création est partagé. Il en va de même pour la réalisation de produits de consommation du quotidien simples à faire soi-même. On pense notamment aux produits d’entretien à base de vinaigre blanc, de bicarbonate, aux savons, aux engrais naturel, etc…

En poussant un peu plus loin, il est possible d’adopter des poules. Rien de tel que des œufs frais pondus par ses propres gallinacés qui sont aussi reconnus pour être de formidables consommateurs de restes. Enfin, pour ces mêmes personnes qui ont un petit lopin de terre, pourquoi pas posséder son propre potager et cultiver quelques fruits et légumes de saison.

A faire soi-même

Cuisinez et fabriquez vous même
Adoptez des poules et jardinez

6. Donnez une 2ème vie au produit

Et pourquoi pas recycler ce qui peut l’être au lieu de le jeter. Certains sont passés maîtres dans l’art de détourner ou donner une deuxième vie à un produit et en font même des tutos dont les vidéos atteignent des millions de vues. Quelques palettes pour faire un meuble s’adressent à ceux qui sont doués de leurs mains mais transformer un t-shirt en chiffon, tout le monde sait faire.

Quelle quantité de produits en bon état avez vous dans vos placards ou vos débarras? Vous n’en voulez plus? vendez-les ou donnez-les ! Là aussi il existe tout un marché et de nombreuses solutions pour vous débarrasser des produits dont vous n’avez plus besoin.

De la même manière et pour rebondir sur le point précédent, cuisinez les restes c’est aussi une manière de donner une seconde vie à vos produits alimentaires. Aussi, des pommes un peu trop mûres pour être consommées crues peuvent très bien faire d’excellentes compotes.

Pour donner une 2ème vie au produit

Réutilisez vos produits en détournant leur usage
Vendez ou donnez les affaires qui ne vous servent plus
Cuisinez les restes

7. Évitez les suremballage

Les packaging et emballages divers sont tous voués à finir à la poubelle et ont un impact environnemental très significatif. Plastiques, métaux, cartons sont autant de matières destinées au rebu et sont imprimées d’images destinées à vous faire consommer plus, cette même encre qui pollue à outrance notre environnement.

Le scandale des emballages n’est pas nouveau et il est remis sur le devant de la scène avec la découverte du 6ème continent, cette marée de plus de 80.000 tonnes de plastiques qui flotte au beau milieu du Pacifique et qui ne cesse de s’étendre. Pour être totalement juste il existe d’autres “continents” de plastiques, un 7ème et d’autres agrégés sur tous les océans.

Pour consommer moins de plastique

Évitez le plus possible les produits emballés
Privilégiez les emballages recyclés ou biodégradables si vous ne pouvez pas les évitez

8. Valorisez vos déchets

Composter ses déchets s’adresse à ceux qui possèdent un jardin. Mais saviez-vous que vous pouvez donner vos épluchures de légumes, pelures de fruits (hors agrumes), marc de café, sachets de thé, etc. aux jardins partagés qui manquent souvent du compost. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de produire cet engrais naturel, il ne reste qu’à trier consciencieusement les ordures.

Aujourd’hui il est plus que jamais possible de revaloriser les déchets. Selon une étude de l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) effectuée en 2014, 14,4 millions de tonnes de déchets non dangereux sont incinérés pour produire de l’énergie et 20 millions de tonnes d’émissions de CO² sont évités.

Pour valoriser vos déchets

Compostez ou donnez vos déchets de cuisine à un jardin partagé
Triez consciencieusement vos déchets

9. Consommer des produits non alimentaires naturels

Mieux qu’un retour au source, consommez des produits issus de processus de fabrication durable. L’exemple typique des jouets en plastique à piles face aux jouets en bois (qui sont d’ailleurs très en vogue) issus de forêts gérées durablement. On vous passe le laïus sur les piles et les batteries de jouets qui sont une véritable plaie pour l’environnement.

Au rayons des produit non alimentaire on trouve aujourd’hui beaucoup de produits bio dans la cosmétique ou l’industrie textile, c’est le moment ou jamais de se mettre au naturel.

Pour consommer des produit naturels

Privilégiez les produits conçus de manière durable
consommez des produits non alimentaires bio

10. allongez la durée de vie de vos affaires

Des affaires entretenues s’usent moins vite et demande à être renouvelées mois souvent. Réparez autant que faire se peut au lieux de jeter. Et si vous ne savez pas faire, il existe de nombreux services de proximité ou des associations qui vous permettent de réparer une télévision, un vélo, un jouet, une fermeture éclair, une semelle de chaussure à prix très accessible.

Pour allonger la durée de vie de vos affaires

Entretenez vos affaires
Réparez ou faites réparer

A présent, à vous de jouer, serez-vous mettre en pratique ses 10 conseils? Vous avez d’autres idées pour consommer mieux? Faites nous en part sur nos réseaux sociaux ou dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *